Qu’est-ce que l’Avent ?

Comme son nom l’indique, l’Avent c’est ce qui se passe avant Noël. C’est le moment où les croyants se préparent à célébrer le moment où l’Amour s’est fait chaire, la naissance de Dieu parmi les hommes. C’est une période d’espérance et c’est d’ailleurs la première thématique explorée lors de l’Avent.

Le mot en lui-même, Avent, vient du latin adventus qui signifie venue, avènement. La période de l’Avent commence toujours le quatrième dimanche avant Noël. C’est aussi le moment qui marque l’entrée dans une nouvelle année liturgique. Comme les autres fêtes du calendrier liturgique catholique, l’Avent est un moment qui permet aux fidèles de revivre les évènements marquants de la vie Jésus ainsi que son enseignement.

Historiquement, selon le père Cédric Burgun, cette période avait pour but d’orienter nos prières et notre coeur vers les « fins dernières », c’est-à-dire le tour du Christ. Encore aujourd’hui, l’Avent est divisé de sorte qu’on retrouve ces deux thèmes principaux, soit « méditer sur le retour du Christ (en gros, les 2 premières semaines) et ensuite la préparation de nos cœurs à célébrer Noël, du 16 au 24 décembre »1.

Cette période est aussi le moment de faire connaissance avec certaines personnes et certains évènements importants comme la naissance de saint Jean-Baptiste, l’Annonciation, la Vierge Marie et saint Jospeh, etc. Je ne pourrais pas tout expliquer dans cet article car j’essaie que les articles ne soient pas trop longs, mais vous pouvez aller lire le texte du Père Cédric Burgun qui est dans la bibliographie.

Pendant la période de l’Avent, la couleur liturgique est le violet. C’est d’ailleurs pour cette raison que les bougies de l’Avent sont normalement violet sauf une qui est rose. Le violet est aussi utilisé pour le Carême, mais il revêt une connotation particulière durant cette période. Plutôt que de faire référence à la pénitence, ici, le violet est beaucoup plus joyeux tel que célébré le troisième dimanche de l’Avent « réjouisses-vous! ».2

Comme décrit ci-haut, l’Avent est un temps privilégié pour vraiment prendre conscience de l’amour de Jésus pour nous. La Bible nous le mentionne très clairement dans ce passage de Jean 3:16 : « Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle. » Nous devons donc profiter de ce moment pour se recueillir et méditer sur ce mystère de l’Incarnation, d’un Dieu qui s’est fait homme et qui a marché parmi nous.3

Le thème général de l’Avent de cette année est Espérer sa présence. Je crois qu’en temps de Covid-19 ce thème prend tout son sens. J’ai bien aimé une phrase de notre évêque qui disait : « Si nous espérons la présence du Christ pendant l’Avent, le Christ aussi espère notre présence! »4 Ceci nous rappelle aussi que notre foi se vit avant-tout lorsqu’on est en relation.

Jésus nous attend, oserions-nous lui ouvrir…

Eric

Bibliographie
1BURGUN, Père Cédric. « Qu’est-ce que l’Avent? », Église catholique en France, https://noel.catholique.fr/questions/quest-ce-que-lavent/quest-ce-que-lavent/ (Page consultée le 5 novembre 2020).

2HOUDAILLE, Clémence et Gilles Donada. « Qu’est-ce que l’Avent? », La Croix – Croire, https://croire.la-croix.com/Definitions/Fetes-religieuses/LAvent-cest-quoi-2019-10-10-1701053401 (Page consultée le 2 novembre 2020).

3PUPPINCK, Thérèse. « L’Avent, un temps privilégié pour renouveler sa relation avec Dieu », Aleteia, https://fr.aleteia.org/2019/11/30/lavent-un-temps-privilegie-pour-renouveler-sa-relation-avec-dieu/ (Page consultée le 1 novembre 2020).

4RODEMBOURG, Mgr Christian. « Un Avent comme avant? », Diocèse de Saint-Hyacinthe, https://www.ecdsh.org/un-avent-comme-avant/ (Page consultée le 12 novembre 2020).

Église catholique en France. « Quelle est la signification de l’Avent? », Conférence des évêques de France, https://eglise.catholique.fr/approfondir-sa-foi/la-celebration-de-la-foi/les-grandes-fetes-chretiennes/noel/369326-avent/ (Page consultée le 2 novembre 2020).

Les saintes et saints

Qui sont-ils ? Les saints sont des hommes et des femmes, parfois des anges dans certaines traditions, qui se sont distingués par leur élévation spirituelle, par un trait de personnalité ou un comportement jugé exemplaire. Ces hommes et ces femmes, ayant atteint la béatitude éternelle, intercèdent maintenant pour les humains auprès de Dieu. Certains saints peuvent aussi porter le titre de martyr (témoins) lorsqu’ils ont payé de leur vie leur attachement à leur foi.

La sainteté s’exprime comme le désir et la vocation de tout homme à entrer en parfaite communion avec le Christ. Les saintes et les saint sont donc les personnes s’étant le plus rapprochés de cet état. Avant la procédure de canonisation inventée au XIIIe siècle, une personne était déclarée sainte par voix populaire (vox populi).

Ces saints deviennent à la fois des modèles pour les croyants et certains deviennent universels en traversant toutes les barrières comme c’est le cas pour saint François d’Assise. Pour ma part, je crois que les saints sont une source d’inspiration profonde qui peuvent nous guider dans notre foi et dans nos moments de doute ou de trouble. Ils ont vécu une proximité à Dieu tout à fait exceptionnel et leur témoignage nous amène, bien souvent, un souffle nouveau. Ils nous permettent de voir les choses autrement lorsque nous n’y arrivons plus et leur expérience enrichisse notre vie spirituelle.

Lors de son audience générale du 17 juin 2020, le pape François nous dit que les saints sont des « “ponts” entre Dieu et son peuple ». Les saints, à l’image de Jésus, intercèdent pour nous auprès de Dieu. Ils nous permettent de nous rapprocher de Dieu et de sentir sa présence. Pour certains croyants, il est plus facile de prier ou faire une demande à un saint plutôt que d’interagir directement avec Dieu ou Jésus. Je crois que ceci vient principalement de l’éducation qui était fait à une certaine époque où les gens craignaient Dieu plutôt que de le voir comme un ami, mais nous pourrons revenir sur ce sujet plus tard.

Les saints ne sont pas reconnus par toutes les dénominations chrétiennes, mais je crois sincèrement qu’ils peuvent être de très bon guide et de très bon professeur pour nous tous. Dans la Bible, Paul nous dit « Il n’y a qu’un seul Dieu ; il n’y a aussi qu’un seul médiateur entre Dieu et les hommes : un homme, le Christ Jésus, qui s’est donné lui-même en rançon pour tous » (1 Tm 2, 5-6). C’est à cause de cette phrase que les saints ne sont pas reconnus par tous, mais la Bible nous dit aussi que « Dieu tient compte de la moindre supplication que Lui adressent ses enfants » (Ps 32, 22 ; Luc 11, 9) et dans le livre de l’Apocalypse il est dit qu’un ange offrira à Dieu « les prières de tous les saints » (Ap 8, 3).1

Quoiqu’il en soit, que vous reconnaissez ou non les saints, je pense que nous pouvons dire que ces personnes ont vécu une relation à Dieu unique et que nous pouvons apprendre beaucoup d’eux. La plupart d’entre elles et eux ont pris le temps de développer et d’entretenir cette relation et c’est ce qui a donné toute cette richesse à leurs écrits. Certains, comme saint François d’Assise, ont développé une approche au monde tout à fait unique avec cette communauté fraternelle qui englobe toute la création de Dieu. D’autres, comme sainte Thérèse de Lisieux, ont développé une « relation amoureuse » pour Jésus et nous avons hérité de très beaux et touchants poèmes.

Prenez bien soin de vous et que Dieu vous bénisse,

Eric

Bibliographie
1 DESCOUVEMONT, Abbé Pierre. « À quoi servent les saints du Ciel ? », Aleteia, https://fr.aleteia.org/cp1/2020/07/21/a-quoi-servent-les-saints%E2%80%89du-ciel/ (Consultée le 20 octobre 2020).

Église catholique. « La prière d’intercession », Catéchisme de l’Église catholique, http://www.vatican.va/archive/FRA0013/__P93.HTM (Consultée le 20 octobre 2020).

Église catholique. « Lumen Gentium. Chapitre VII : Le caractère eschatologique de l’Église en pèlerinage et son union avec l’Église du ciel », Constitution dogmatique sur l’Église, http://www.vatican.va/archive/hist_councils/ii_vatican_council/documents/vat-ii_const_19641121_lumen-gentium_fr.html (Consultée le 2 novembre 2020).

Église catholique du Canada. « Saints et bienheureux du Canada », Conférence des évêques catholiques du Canada, https://www.cccb.ca/fr/leglise-catholique-au-canada/saints-blesseds-canada/ (Consultée le 2 novembre 2020).

Pape François. « Catéchèse – 7. La prière de Moïse« , Audience générale du mercredi 17 juin 2020, http://www.vatican.va/content/francesco/fr/audiences/2020/documents/papa-francesco_20200617_udienza-generale.html (Consultée le 20 octobre 2020).