Campagne de financement en décembre 2020

Pour décembre 2020, l’Abbaye Val Notre-Dame me permet de vendre leur fameux gâteau aux fruits (600g) pour le temps des Fêtes. Ceci permettra de couvrir les frais de base pour l’année 2021 et peut-être permettre la réalisation d’un projet. À la fin de l’année 2021, s’il y a un surplus conséquent, cette somme, ou une partie, sera donnée pour les activités pastorales à une paroisse du Diocèse de St-Hyacinthe. Le but étant de couvrir les frais de base pour la prochaine année.

L’objectif est de vendre 50 gâteaux d’ici Noël.

Si vous souhaitez en acheter, il vous suffit de communiquer avec moi par courriel : frereeric.ca@gmail.com. La livraison est gratuite pour la grande région de St-Hyacinthe et autour. Pour l’extérieur, veuillez noter que des frais de poste peuvent varier de 15$ à 25$ selon la quantité (ces prix dépendent des frais de Postes Canada et peuvent changer). La livraison est disponible que pour le Canada en ce moment.

Merci de votre soutien et au plaisir,

Que Dieu vous bénisse,

Eric

Début de l’Avent 2020

Demain, soit le 29 novembre 2020, commencera l’Avent qui nous conduira vers Noël. Pour vous accompagner durant cette période, j’ai décidé de préparer différents articles qui nous parleront des thèmes abordés à chaque semaine. Lorsque je parle de thème, je me réfère à la signification qu’on donne à chacune des chandelles qu’on allume lors des quatre dimanche de l’Avent (Espoir, Amour, Joie et Paix). Il est aussi coutume d’allumer une cinquième chandelle, de couleur blanche, la journée de Noël. Celle-ci représente la présence du Christ parmi nous. La réalisation de cette espérance que nous avons eu quelques semaines plus tôt.

Avec cette année 2020 hors du commun, je crois que les thèmes abordés lors de l’Avent ont une signification toute particulière cette année, tout spécialement l’espérance.

Concernant la publication des articles, il y aura un article à chaque dimanche portant sur l’Avent ainsi qu’un article supplémentaire consacré sur le thème de Noël et ce qui l’entoure. Le milieu de la semaine sera consacré à un article régulier, c’est-à-dire qu’il n’a pas nécessairement de lien avec les autres articles et qui sera, pour certain, à caractère plus profane. Également, il se peut que vous ayez un article surprise si jamais quelque chose vient m’interpeller ou que je souhaite vous partager quelque chose en particulier.

Je vous souhaite un bon temps de l’Avent et que l’amour et la paix de Dieu vous accompagne. Que Dieux vous bénisse !

Eric

Comment gérer son stress et son anxiété

Avant de débuter, je crois qu’il est important de définir certains termes et de faire une mise au point. Étant moi-même pris par un trouble anxieux, je vais vous parler de certains trucs qui m’ont aidé à me calmer et à vivre plus sereinement, mais ceci n’est pas toujours facile à gérer et n’ayez pas peur d’aller en parler. Je vais mettre au bas de la page certaines ressources qui pourraient vous aider si vous êtes dans une crise ou si vous avez tout simplement besoin d’en parler.

Tout d’abord, définition le stress et l’anxiété. Le stress est une réaction physique normale et même essentiel. C’est le stress qui nous donne cette énergie qui nous permet, par exemple, d’étudier pour un examen. Le problème survient lorsqu’il s’accumule et que ce dernier, au lieu d’inciter à l’action, paralyse une personne et qu’elle n’arrive plus à fonctionner normalement. Les réactions sont diverses (boule dans la gorge, noeud dans l’estomac, problème de sommeil, fatigue, tristesse, etc.) et différentes à chacun. Il faut apprendre à s’écouter.1

Contrairement au stress, l’anxiété c’est « la tendance de créer soi-même un stress, à l’exagérer ou à le redouter avant même les premiers signes »2. Tout le monde le vit, à différent niveau, et ce dernier peut subvenir à la veille d’un examen ou d’un événement important. C’est aussi l’anxiété qui nous permet de nous sortir d’une situation dangereuse car nos sens sont en alerte. Le stress y est souvent associé, mais normalement l’anxiété disparait lorsque la situation revient à la normale. Par contre, si c’est quelque chose qui est constant il se peut, dans certains cas, que ce soit plutôt un trouble anxieux. Le plus important est d’aller consulter un professionnel si la situation perdure.

Quelques trucs simples

Le premier truc qu’on m’a appris c’est la respiration et ceci n’est pas un mythe. Les études ont démontré que la respiration avait un réel impact sur le stress et prendre conscience de notre respiration nous permet de revenir au moment au présent. On suggère de mettre une main sur le ventre et d’inspirer 4 secondes par le nez et expirer 4 secondes par la bouche. En se concentrant sur notre souffle, le corps se détend et le stress diminue. Lorsqu’on le fait pour les premières fois, ce n’est pas toujours évident, mais au fur et à mesure ça devient plus simple et on arrive à avoir le même effet en le faisant moins longtemps.

Le deuxième qui a très bien fonctionner pour moi c’est de marcher en pleine conscience. Si vous êtes au travail ou à l’école, essayer d’aller prendre l’air 5 minutes et revenez par la suite. Ce truc a super bien fonctionner pour moi et je le faisais même dans les moments calmes. J’allais me promener en forêt le soir ou la fin de semaine et ceci me calmait énormément. De plus, le fait de l’avoir expérimenter dans des moments calmes, ça m’a permis de mieux me visualiser en train de faire cette action tout en restant à mon bureau. Marcher en pleine conscience consiste tout simplement à prendre conscience de tout ce qui nous entoure (le vent sur sa peau, le chant des oiseaux, la sensation de nos vêtements sur notre corps, etc.).

La visualisation est aussi un très bon truc, mais pour ma part, je n’ai pas été capable de l’appliquer avant de pratiquer la marche en pleine conscience. Probablement que j’avais besoin de le sentir dans mon corps, d’avoir vécu cette expérience de bien être avant de pouvoir le visualiser. C’est quelque chose qui fonctionne pour plusieurs personnes, mais pour ma part j’ai eu quelques difficultés au début. Le plus important dans la visualisation n’est pas tant les images mentales, mais on doit s’efforcer à ressentir les sensations dans notre corps (sensation de détente et de bien-être bien sûr).

Pour terminer, il y a aussi la méditation ou relaxation guidée qui peut vous aider. Vous pouvez en trouver sur YouTube de différentes longueurs. Le plus important est de trouver une méditation (relaxation) qui vous parle et qui vous aide à relaxer.

Outre ces petits trucs, l’alimentation joue un rôle important dans la gestion du stress. Certains aliments, comme les fruits, légumes et grains entiers, favorisent la gestion du stress tandis que l’alcool, la caféine et les graisses compliquent la situation.

Petit bonus, la prière peut aussi nous aider à calmer cet état. Celle-ci peut se faire à tout moment de la journée lorsque vous en avez besoin ou au moment où vous dites normalement votre prière. Pour ma part, j’ai réaliser, avec le temps, que la façon dont je priais lors d’une crise regroupait différents trucs énumérés ci-haut. J’ai réaliser, sans le savoir, que ma respiration était différente et que je me mettais dans une sorte d’auto-méditation guidée ou que je me visualisais dans certains lieux.

Le plus important dans tout cela est la patience et il ne faut pas désespérer. Il faut simplement que vous trouviez ce qui vous convient le mieux pour vous et ne pas hésiter à retenter certains trucs. Le plus important sans doute, n’hésitez surtout pas d’aller consulter au besoin.

Prenez bien soin de vous et n’oubliez pas que vous êtes important et aimé. Que Dieu vous bénisse !

Eric

Bibliographie
1Tel-jeunes. « Le stress: qu’est-ce que c’est? », https://www.teljeunes.com/Tel-jeunes/Tous-les-themes/Ca-va-pas/Stress-anxiete/Le-stress-qu-est-ce-que-c-est-fr (Page consultée le 2 novembre 2020).

2Tel-jeunes. « L’anxiété: qu’est-ce que c’est? », https://www.teljeunes.com/Tel-jeunes/Tous-les-themes/Ca-va-pas/Stress-anxiete/L-anxiete-qu-est-ce-que-c-est-fr (Page consultée le 2 novembre 2020).

Tel-jeunes. « C’est quoi les troubles anxieux? », https://www.teljeunes.com/getdoc/0e882007-430d-44ab-b31f-6615fee3e194/C-est-quoi-les-troubles-anxieux (Page consultée le 2 novembre 2020).

ARCHAMBAULT, Audrey. « 5 façons de diminuer son stress en moins de 5 minutes », Canal Vie, https://www.canalvie.com/sante-beaute/bien-etre/gestion-du-stress-1.1497678 (Page consultée le 2 novembre 2020).

Agence de la santé publique du Canada. « Comment bien gérer son stress », Gouvernement du Canada, https://www.canada.ca/fr/sante-publique/services/maladies-chroniques/maladie-mentale/comment-bien-gerer-son-stress.html (Page consultée le 2 novembre 2020).

Ressources
911 – Urgences. Pour toutes assistances immédiates.
811 – Info-santé. Ressources diverses.
1.866.277.3553 – Suicide.
1.888.505.1010 – Interligne. interligne.co
1.800.668.6868 – Jeunesse, j’écoute. jeunessejecoute.ca
1.800.263.2266 – Teljeunes. 514.600.1002 (message texte). teljeunes.com
1.866.922.0002 – Phobies Zéro. phobies-zero.qc.ca

L’espérance chrétienne n’est pas une illusion

L’Avent débutera dans quelques jours à peine et nous allons parler, entre autre, d’espérance. Ce thème m’a rappeler une transcription de Radio Vatican datant du 1er janvier 2014. Le pape François nous parle de l’espérance chrétienne, une espérance non illusoire. Je trouvais le moment opportun pour nous rappeler son message.

(RV) En cette 47° Journée mondiale de la paix, solennité de Marie, Mère de Dieu, le Pape François a confié à la Sainte Vierge les désirs de nos cœurs et les besoins du monde entier. Le Saint-Père a célébré la messe dans la Basilique Saint-Pierre avant de réciter l’Angélus à midi. En ce début d’année 2014, il a exhorté les fidèles à l’espérance. Non pas à une espérance illusoire, fondée sur de fragiles promesses humaines ; non pas à une espérance naïve qui imagine un avenir meilleur tout simplement parce qu’il s’agit du futur. Notre espérance trouve sa raison d’être dans la bénédiction de Dieu.

Dans son homélie, le Saint-Père a évoqué « la faim et la soif de justice et de paix en appelant les fidèles à faire preuve de force, de courage et d’espérance. Non pas une espérance illusoire, basée sur de fragiles promesses humaines ; ni une espérance naïve qui imagine un avenir meilleur seulement parce qu’il est l’avenir. Cette espérance a sa raison d’être dans la bénédiction de Dieu, une bénédiction qui contient le souhait le plus grand, le souhait de l’Église pour chacun de nous, souhait rempli de toute la protection affectueuse du Seigneur, de son aide providentielle. »

Traduction intégrale de l’homélie prononcée par le Pape François en ce 1er janvier 2014

La première lecture nous a proposé à nouveau l’ancienne prière de bénédiction que Dieu avait suggérée à Moïse pour qu’il l’enseigne à Aaron et à ses fils : « Que le Seigneur te bénisse et te garde ! Que le Seigneur fasse briller sur toi son visage, qu’il se penche vers toi ! Que le Seigneur tourne vers toi son visage, qu’il t’apporte la paix ! » (Nb 6, 24-26). Il est ô combien significatif de réécouter ces paroles de bénédiction au début d’une année nouvelle : elles accompagneront notre chemin pour le temps qui s’ouvre devant nous. Ce sont des paroles de force, de courage, d’espérance. Non pas une espérance illusoire, basée sur de fragiles promesses humaines ; ni une espérance naïve qui imagine un avenir meilleur seulement parce qu’il est l’avenir. Cette espérance a sa raison dans la bénédiction de Dieu, une bénédiction qui contient le souhait le plus grand, le souhait de l’Église pour chacun de nous, souhait rempli de toute la protection affectueuse du Seigneur, de son aide providentielle.

Le souhait contenu dans cette bénédiction s’est réalisé pleinement en une femme, Marie, en tant que destinée à devenir la Mère de Dieu ; et il s’est réalisé en elle avant toute autre créature. Mère de Dieu ! C’est le titre principal et essentiel de la Vierge. Il s’agit d’une qualité, d’un rôle que la foi du peuple chrétien, dans sa tendre et naïve dévotion pour la maman du ciel, a perçu depuis toujours.

Rappelons-nous ce grand moment de l’histoire de l’Église antique, le Concile d’Éphèse, au cours duquel fut défini avec autorité la maternité divine de la Vierge. La vérité sur la maternité divine de Marie trouva écho à Rome où, peu de temps après, fut construite la Basilique de Sainte Marie Majeure, premier sanctuaire marial de Rome et de tout l’Occident, où on vénère l’image de la Mère de Dieu – la Theotokos – sous le titre de Salus populi romani. On raconte que, pendant le Concile, les habitants d’Éphèse se rassemblèrent devant la porte de la Basilique où se réunissaient les Évêques et crièrent : « Mère de Dieu ! » Les fidèles, demandant de définir officiellement ce titre de la Vierge, montraient en reconnaître la divine maternité. C’est l’attitude spontanée et sincère des enfants qui connaissent bien leur Mère, parce qu’ils l’aiment d’une immense tendresse. Marie est depuis toujours présente dans le cœur, dans la dévotion et surtout sur le chemin de foi du peuple chrétien. « L’Eglise marche au cours du temps… et sur ce chemin elle progresse en suivant l’itinéraire accompli par la Vierge Marie » (JEAN PAUL II, Enc. Redemptoris Mater, n. 2). Notre itinéraire de foi est le même que celui de Marie, c’est pourquoi nous la sentons particulièrement proche de nous ! Concernant la foi, qui est le pivot de la vie chrétienne, la Mère de Dieu a partagé notre condition, elle a du marcher sur les mêmes routes que nous parcourons, parfois difficiles et obscures, elle a du avancer dans le « pèlerinage de la foi » (CONC. ŒCUM. VAT. II, Const. Lumen gentium, n. 58).

Notre chemin de foi est lié de manière indissoluble à Marie depuis que Jésus, mourant sur la croix, nous l’a donnée pour Mère en disant : « Voici ta mère ! » (Jn 19, 27). Ces paroles ont la valeur d’un testament et donnent au monde une Mère. Depuis ce moment, la Mère de Dieu est devenue aussi notre Mère ! Au moment où la foi des disciples était fissurée par tant de difficultés et d’incertitudes, Jésus les confiait à Celle qui avait été la première à croire, et en qui la foi n’a jamais faibli. Et la « femme » devient notre Mère au moment où elle perd son divin Fils. Son cœur blessé se dilate pour faire place à tous les hommes, bons et mauvais, et elle les aime comme elle aimait Jésus. La femme qui aux noces de Cana en Galilée avait coopéré par la foi à la manifestation des merveilles de Dieu dans le monde, au calvaire tient allumée la flamme de la foi en la résurrection du Fils, et elle la communique aux autres avec une affection maternelle. Marie devient ainsi source d’espérance et de vraie joie ! La Mère du Rédempteur nous précède et sans cesse nous confirme dans la foi, dans la vocation et dans la mission. Par son exemple d’humilité et de disponibilité à la volonté de Dieu elle nous aide à traduire notre foi en annonce joyeuse et sans frontières de l’Évangile. Ainsi notre mission sera féconde, parce que modelée sur la maternité de Marie. Confions lui notre itinéraire de foi, les désirs de notre cœur, nos nécessités, les besoins du monde entier, spécialement la faim et la soif de justice et de paix ; et invoquons-la tous ensemble : Sainte Mère de Dieu !

Bibliographie
Pape François. « L’espérance chrétienne n’est pas une illusion », Radio Vatican, http://www.archivioradiovaticana.va/storico/2014/01/01/lesp%C3%A9rance_chr%C3%A9tienne_nest_pas_une_illusion/fr1-760360 (Consulté le 25 novembre 2020).

Psaumes et écologie

Le livre des Psaumes est sans doute l’un de mes préférés par la nature, la composition, des textes. Ce sont des poèmes religieux qui formaient le recueil des chants pour le culte chez les Juifs. Ce que j’apprécie dans les Psaumes c’est cette nature poétique et émouvante. Étant donné que je suis une personne émotive, c’est-à-dire que je me laisse toucher facilement par une musique ou un texte, je crois que c’est ce caractère particulier qui vient particulièrement me toucher.

En 2015, je me suis intéressé à la vision que porte la Bible sur l’environnement, la nature et l’écologie. J’ai découvert quelques livres sur ce sujet et je pourrais vous en parler plus longuement dans un prochain article. Quoiqu’il en soit, j’ai tombé sur un livre qui s’intitule Les Psaumes écologiques de Novalis et je souhaitais vous partager l’un d’eux.

Psaume 148 : Du haut des cieux, depuis la terre, louez-le
1 Alléluia!

Louez le Seigneur du haut des cieux,
louez-le dans les hauteurs.
2 Vous, tous ses anges, louez-le,
louez-le, tous les univers.

3 Louez-le, soleil et lune,
louez-le, tous les astres de lumière;
4 vous, cieux des cieux, louez-le,
et les eaux des hauteurs des cieux.

5 Qu’ils louent le nom du Seigneur :
sur son ordre ils furent créés ;
6 c’est lui qui les posa pour toujours
sous une loi qui ne passera pas.

7 Louez le Seigneur depuis la terre,
monstres marins, tous les abîmes ;
8 feu et grêle, neige et brouillard,
vent d’ouragan qui accomplis sa parole;

9 Les montagnes et toutes les collines,
les arbres des vergers, tous les cèdres ;
10 les bêtes sauvages et tous les troupeaux,
le reptile et l’oiseau qui vole;

11 les rois de la terre et tous les peuples,
les princes et tous les juges de la terre;
12 tous les jeunes gens et jeunes filles,
les vieillards comme les enfants.

13 Qu’ils louent le nom du Seigneur,
le seul au-dessus de tout nom;
sur le ciel et sur la terre, sa splendeur:
14 il accroît la vigueur de son peuple.

Louange de tous ses fidèles,
des fils d’Israël, le peuple de ses proches !

Alléluia !

Bibliographie
Église catholique en France. « Psaumes », Conférence des évêques de France, https://eglise.catholique.fr/glossaire/psaumes/ (Page consultée le 20 octobre 2020).

FINES, David. Les Psaumes écologiques, Montréal, Novalis, 2012, 101 p.

Psaume de Noël de saint François d’Assise

Dans un mois exactement, ce sera déjà Noël. Cette année m’a parue très courte malgré tous les bouleversements que nous avons vécu et je me dis, dans un certain sens, heureusement. Quoiqu’il en soit, en ressortant certain de mes cahiers de notes, je suis retombé sur ce psaume de Noël écrit par saint François d’Assise et je souhaitais tout simplement vous le partager. En faisant une recherche rapide sur Internet, je me suis aperçu qu’il était disponible, entre autre, sur le site de Croire. Voici donc ce psaume :

Criez de joie à notre Dieu,
Il est notre secours.
Dans l’allégresse,
acclamez le Seigneur Dieu vivant et vrai.

Voici le jour que le Seigneur a fait,
jour d’allégresse et jour de joie :
car l’enfant bien-aimé
nous a été donné
et il est né pour nous en chemin
et il a été déposé en une crèche;
il n’y avait pas de place à l’hôtellerie.
Gloire à Dieu, Seigneur au plus haut des cieux
et sur la Terre paix aux hommes de bonne volonté

Saint François d’Assise (1181/82-1226)

En voix et en image

Au cours de ces derniers jours, et prochains, j’ai préparé des enregistrements sonores qui seront présentés sous forme de podcast (baladodiffusion). Ceci est une toute nouvelle expérience pour moi et j’espère que ceci vous plaira. Les enregistrements seront disponibles sur YouTube et je vais essayer de les mettre également sur la page de mon blogue consacrée au Podcast.

Je vais commencer ce podcast par la lecture de l’Évangile du jour de l’Avent jusqu’à Noël. À cela pourrait s’ajouter des réflexions, entrevues ou autres. Étant donné que c’est un nouveau média pour moi, ceci se fera progressivement et l’offre deviendra de plus en plus varier au cours des prochains mois. Étant donné que je vais utiliser la plateforme de YouTube pour diffuser ce contenu gratuitement, il sera possible que je me lance dans la production de quelques vidéos par année.

La récitation des textes, pour cette première partie en tout cas, est faite de façon méditative. C’est-à-dire que j’ai décidé de lire ces passages sur un ton posé et calme à la limite de l’ASMR. Le but était de pouvoir commencer la journée tout en douceur en écoutant un passage de l’Évangile. J’espère que cette approche vous plaira et n’hésitez pas à me laisser vos commentaires.

N’oubliez pas que vous êtes important et aimé. Que Dieu vous bénisse !

Eric

Petit cadeau avant les Fêtes

En ce 23 novembre 2020, j’aimerais vous offrir un petit cadeau qui pourrait vous inspirer et servir de décoration pour votre agenda, votre coin de prière ou tout autre endroit qui vous semblera opportun. Dès aujourd’hui, une page sera consacrée à des citations mises en lumière par moi et qui sera téléchargeable. Le tout est bien sûr gratuit. Il vous sera possible de télécharger ces images et les redimensionnés à votre guise. La vente de ces produits est strictement interdite. Si vous lez voyez sur un autre site Web, veuillez m’en informer et je vais le propriétaire du site. Il vous est possible de partager ces images et même de les donner en cadeau. Si vous les partagez via le Web, veuillez y mettre la référence. Sur ce, voici donc ces quelques créations que vous trouverez également ici.

Les saintes et saints

Qui sont-ils ? Les saints sont des hommes et des femmes, parfois des anges dans certaines traditions, qui se sont distingués par leur élévation spirituelle, par un trait de personnalité ou un comportement jugé exemplaire. Ces hommes et ces femmes, ayant atteint la béatitude éternelle, intercèdent maintenant pour les humains auprès de Dieu. Certains saints peuvent aussi porter le titre de martyr (témoins) lorsqu’ils ont payé de leur vie leur attachement à leur foi.

La sainteté s’exprime comme le désir et la vocation de tout homme à entrer en parfaite communion avec le Christ. Les saintes et les saint sont donc les personnes s’étant le plus rapprochés de cet état. Avant la procédure de canonisation inventée au XIIIe siècle, une personne était déclarée sainte par voix populaire (vox populi).

Ces saints deviennent à la fois des modèles pour les croyants et certains deviennent universels en traversant toutes les barrières comme c’est le cas pour saint François d’Assise. Pour ma part, je crois que les saints sont une source d’inspiration profonde qui peuvent nous guider dans notre foi et dans nos moments de doute ou de trouble. Ils ont vécu une proximité à Dieu tout à fait exceptionnel et leur témoignage nous amène, bien souvent, un souffle nouveau. Ils nous permettent de voir les choses autrement lorsque nous n’y arrivons plus et leur expérience enrichisse notre vie spirituelle.

Lors de son audience générale du 17 juin 2020, le pape François nous dit que les saints sont des « “ponts” entre Dieu et son peuple ». Les saints, à l’image de Jésus, intercèdent pour nous auprès de Dieu. Ils nous permettent de nous rapprocher de Dieu et de sentir sa présence. Pour certains croyants, il est plus facile de prier ou faire une demande à un saint plutôt que d’interagir directement avec Dieu ou Jésus. Je crois que ceci vient principalement de l’éducation qui était fait à une certaine époque où les gens craignaient Dieu plutôt que de le voir comme un ami, mais nous pourrons revenir sur ce sujet plus tard.

Les saints ne sont pas reconnus par toutes les dénominations chrétiennes, mais je crois sincèrement qu’ils peuvent être de très bon guide et de très bon professeur pour nous tous. Dans la Bible, Paul nous dit « Il n’y a qu’un seul Dieu ; il n’y a aussi qu’un seul médiateur entre Dieu et les hommes : un homme, le Christ Jésus, qui s’est donné lui-même en rançon pour tous » (1 Tm 2, 5-6). C’est à cause de cette phrase que les saints ne sont pas reconnus par tous, mais la Bible nous dit aussi que « Dieu tient compte de la moindre supplication que Lui adressent ses enfants » (Ps 32, 22 ; Luc 11, 9) et dans le livre de l’Apocalypse il est dit qu’un ange offrira à Dieu « les prières de tous les saints » (Ap 8, 3).1

Quoiqu’il en soit, que vous reconnaissez ou non les saints, je pense que nous pouvons dire que ces personnes ont vécu une relation à Dieu unique et que nous pouvons apprendre beaucoup d’eux. La plupart d’entre elles et eux ont pris le temps de développer et d’entretenir cette relation et c’est ce qui a donné toute cette richesse à leurs écrits. Certains, comme saint François d’Assise, ont développé une approche au monde tout à fait unique avec cette communauté fraternelle qui englobe toute la création de Dieu. D’autres, comme sainte Thérèse de Lisieux, ont développé une « relation amoureuse » pour Jésus et nous avons hérité de très beaux et touchants poèmes.

Prenez bien soin de vous et que Dieu vous bénisse,

Eric

Bibliographie
1 DESCOUVEMONT, Abbé Pierre. « À quoi servent les saints du Ciel ? », Aleteia, https://fr.aleteia.org/cp1/2020/07/21/a-quoi-servent-les-saints%E2%80%89du-ciel/ (Consultée le 20 octobre 2020).

Église catholique. « La prière d’intercession », Catéchisme de l’Église catholique, http://www.vatican.va/archive/FRA0013/__P93.HTM (Consultée le 20 octobre 2020).

Église catholique. « Lumen Gentium. Chapitre VII : Le caractère eschatologique de l’Église en pèlerinage et son union avec l’Église du ciel », Constitution dogmatique sur l’Église, http://www.vatican.va/archive/hist_councils/ii_vatican_council/documents/vat-ii_const_19641121_lumen-gentium_fr.html (Consultée le 2 novembre 2020).

Église catholique du Canada. « Saints et bienheureux du Canada », Conférence des évêques catholiques du Canada, https://www.cccb.ca/fr/leglise-catholique-au-canada/saints-blesseds-canada/ (Consultée le 2 novembre 2020).

Pape François. « Catéchèse – 7. La prière de Moïse« , Audience générale du mercredi 17 juin 2020, http://www.vatican.va/content/francesco/fr/audiences/2020/documents/papa-francesco_20200617_udienza-generale.html (Consultée le 20 octobre 2020).

Bienvenue !

Il me fait tant plaisir de vous souhaiter la bienvenue dans ce petit antre chaleureux et remplie d’amour. Cet espace sera un espace d’échange et de partage. D’ailleurs, je vous invite à m’écrire ou à écrire des commentaires sous les articles afin de me dire ce qui vous intéresserait. Ceci me permettrait d’inclure vos idées et intérêts dans mon contenu ce qui nous permettra d’enrichir nos connaissances communes.

J’ai mis l’écriture de côté depuis plusieurs années, mais ceci est un médium que j’adore et ça me manque terriblement. Est-ce à cause du confinement et de la situation exceptionnel que nous vivons en cette année 2020… peut-être, mais je suis plus que ravie de me lancer dans ce projet.

Je travaille sur ce dernier depuis quelques semaines et j’ai décidé de me lancer juste avant la période des Fêtes. Cette période est pour moi magique et remplie d’émerveillement. L’ambiance y est particulièrement chaleureuse et ces décorations sont si joyeuses.

Enfin, j’ai créer ce blogue afin de partager avec vous ma vie de chrétien et comment je la vis. Je vais donc partager avec vous mes découvertes, mes expériences et ma façon de vivre ma foi. Également, il y aura une section sur le bien-être. Ceci peut être une recette, un voyage ou une sortie. Quelque chose qui nous fait tout simplement sentir bien.

J’espère que tout ceci vous plaira et je vais aussi vous parler de mes projets dans les prochaines semaines.

Prenez bien soin de vous et que Dieu vous bénisse,

Eric